Cellules
Souches
Dentaires

La conservation des cellules souches dentaires est désormais accessible à tous et peut se révéler primordiale dans le traitement de maladies par les futures thérapies cellulaires.

Les cellules souches d’origine dentaire, mésenchymateuses pluripotentes, sont capables de produire tous les types cellulaires. Pionniers en la matière, Rhône Dental Clinic propose un protocole innovant, en partenariat avec une biobanque. Profitez de l’extraction d’une dent ou de vos dents de sagesse pour faire prélever, cultiver et conserver durablement vos cellules souches dentaires.

Préparez aujourd’hui votre capital santé de demain !

Les cellules souches sont les cellules mères de tous les organes et tissus du corps humain.

Une cellule souche est une cellule indifférenciée qui se caractérise par deux propriétés essentielles: sa capacité à engendrer des cellules spécialisées par différenciation cellulaire et une capacité à se maintenir par prolifération dans l’organisme (auto-renouvellement), ou indéfiniment, en culture.

 

Les cellules souches jouent un rôle très important dans le développement des organismes ainsi que dans le maintien de leur intégrité au cours de la vie.

 

Extraire ses dents de sagesse

Pourquoi est-il si important de conserver et cultiver un stock de vos cellules souches en laboratoire ?

Les cellules souches adultes sont rares, puisque, une fois la croissance achevée, la nécessité de proliférer peut devenir dangereuse. Les cellules souches perdurent donc en des endroits restreints à l’intérieur de chaque tissu. Ces « niches » ont des mécanismes de maintien complexes et régulés pour ne produire que les cellules nécessaires au maintien d’un organisme fonctionnel.

En médecine, les cellules souches font l’objet de nombreuses recherches depuis les années 1990.

La thérapie cellulaire nourrit en effet l’espoir de régénérer ou réparer des cellules ou des tissus endommagés, voire d’en créer de toute pièce, et idéalement de reconstruire des organes.

Les cellules souches adultes, présentes dans la pulpe dentaire, le cordon ombilical, la moelle osseuse et le tissu adipeux, sont déjà utilisées dans certaines thérapies et différents essais cliniques.

Les cellules souches de la moelle osseuse sont aujourd’hui les plus étudiées et les plus utilisées. Pourtant les cellules souches dentaires ont une capacité de reproduction bien supérieure et plus rapide à celle des cellules souches de la moelle osseuse.

L’avantage est d’obtenir des cellules souches pouvant être facilement isolées, congelées, et multipliées en grande quantité par culture cellulaire in vitro avant d’être utilisées.

Cellules souches dentaires et applications thérapeutiques

Reliquats du développement embryonnaire, les cellules souches d’origine dentaire sont mésenchymateuses pluripotentes, c’est-à-dire qu’elles sont capables de produire des cellules de morphologie et de fonctions très différentes.

Ces cellules ont une origine très proche de toutes les cellules qui vont donner les neurones, le cerveau, les nerfs, la moelle épinière… 

Les plus récentes études scientifiques ont identifié les capacités de régénération thérapeutique des cellules souches dentaires aux cas suivants

Reconstruction du tissu de soutien de la dent

• Reconstruction de la cornée de l’œil

• Maladies auto-immunes

• Cellules hépatiques

• Production de cartilage

• Production de cellules cardiaques

• Production de neurones

• Revascularisation de tissus cardiaques

• Amélioration de la vascularisation d’un tissu

• Dystrophie musculaire

Prélèvement et conservation des cellules souches dentaires

Quelles dents pouvons-nous prélever ?

Les dents de lait sont une source de cellules souches chez les patients âgés de 5 à 12 ans.

Seules les incisives et les canines sont prélevées. Elles doivent être alors légèrement mobiles et exemptes de caries ou de reconstructions.

Les dents de sagesse ont une chambre pulpaire plus vaste dans laquelle les cellules souches seront davantage viables. La dent extraite doit être intacte, sans carie ni décoloration.

Schéma montrant une dent de sagesse
Soins dentaires sous sédation à Genève
Plaquette de cellules

Comment ce déroule le protocole ?

Après l’extraction de la dent, un colis sécurisé est envoyé au laboratoire avec la sérologie du patient. Le laboratoire ouvre la dent pour en extraire la pulpe dentaire qui est dissociée afin d’obtenir un tissu et une suspension cellulaire.

Les cellules sont mises en culture pour vérifier l’absence de contamination bactérienne.

Une fois contrôlées stériles, les cellules viables vont être dénombrées et leur ARN sera extrait pour identifier les biomarqueurs CD 34+ confirmant la présence de cellules souches mésenchymateuses.

Une faible quantité de cellules souches est suffisante pour en donner des millions et se multiplier suffisamment pour atteindre le nombre nécessaire pour un traitement.

Ce procédé de culture cellulaire est appelé expansion cellulaire et signifie qu’une seule cellule peut se multiplier, dans des conditions soigneusement contrôlées en laboratoire, et être utilisée ultérieurement pour de multiples applications ou comme transplant.