TRAITEMENT PRP CHUTE DES CHEVEUX


La perte de cheveux ne concerne pas uniquement les hommes. Beaucoup de femmes sont également touchées. L’alopécie féminine a ainsi augmenté de façon constante au cours des dernières années.

D’une part, ce phénomène est dû aux processus propres à l’organisme, tels que les fluctuations hormonales découlant d’une grossesse ou de la ménopause; à des facteurs externes d’autre part, tels que le stress et une nutrition inadéquate, par exemple.

L’injection de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) est une technique médicale aujourd’hui utilisée en esthétique, qui permet d’améliorer la qualité de la peau en agissant sur les conséquences directes du vieillissement et du système pileux.

Le PRP induit la régénération de l'environnement des bulbes pileux, en augmentant l'approvisionnement en sang et en améliorant les cheveux par la prolifération des cellules du follicule, pour stimuler une repousse rapide.

Protocole PRP Alopécie Rhone Aesthetics Clinic

 

Une petite quantité de sang est prélevée. Ce sang est ensuite centrifugé, puis le PRP en est extrait. Le PRP, contenant des protéines de croissance essentielle, est injecté au moyen d’une minuscule aiguille dans le cuir chevelu sur les zones à traiter. Ce processus augmente la concentration des plaquettes et des facteurs de croissance de 500 %.

TRAITEMENT Rhone Aesthetics Clinic. Environ 1 heure.

 

Le protocole PRP est toujours pratiqué par un médecin dematologue formé à ce type de procédure. L’hygiène et la sécurité sont notamment étroitement surveillées.

Etape 1 : Le médecin prend une petite quantité de sang du patient. La quantité de sang ne dépasse pas 50 cc (50 ml).

Etape 2 : Le sang est mis en mouvement dans un appareil de centrifugation, ce qui permet au plasma enrichi en plaquettes d’être séparé du reste des composants du sang. C’est au cours de ce processus qu’il y a une augmentation de deux à quatre fois la teneur en plaquettes.

Etape 3 : Le plasma centrifugé est injecté en mésothérapie.

Etape 4 : Une anesthésie locale peut être effectuée dans la zone.

Etape 5 : Des molécules sont ensuite ajoutées de manière à activer les plaquettes contenues dans le PRP.

Etape 6: De multiples injections intradermiques sont réalisées sur le cuir chevelu.

Au cours de la première année, trois sessions sont organisées, qui se répètent toutes les 4 à 6 semaines. L’entretien des résultats est ensuite contrôlé par des séances planifiées une ou deux fois par an.

Mieux vaut prévenir que guérir !

 Le traitement peut être beaucoup plus léger s’il commence dès les premiers signes de chute des cheveux.