Facettes

La facette est un artifice prothétique de fine épaisseur collé à l’émail et destiné à modifier la teinte, la structure, la position ainsi que la forme de la dent originale.

Notre objectif est une préservation maximale des tissus vivants d’origine.

Pose de facettes pour de plus belles dents à Genève

Notre approche thérapeutique est graduelle et consiste à répondre à une demande esthétique en proposant toujours le traitement le moins invasif en premier

(de gauche à droite).

Spécialise en pose de facettes dentaires

La classification des types d’indications est liée à leur étiologie    

(étude des causes et des facteurs d’une maladie).

 

 

La plus usitée est celle des frères Magne et de Urs Belser qui définit les 4 grands types de traitements suivants :

Type I : Correction de couleur

Types I A: Colorations dues aux tétracyclines de degrés 3 et 4

Cette coloration qui se présente sous la forme de bandes diffuses de largeur variable peut être liée à la prise d’antibiotiques pendant la grossesse, la minéralisation des incisives temporaires ou se manifester chez l’enfant jusqu’à 8 ans (minéralisation de la couronne de la 2ème molaire définitive).

Demande de devis pour la poste de facettes dentaires à Genève

Type I B : Dents réfractaires au blanchiment externe

Lorsque les traitements moins invasifs, basés sur la micro-abrasion ou l’éclaircissement, n’aboutissent pas à un résultat satisfaisant, la pose de facettes est alors indiquée.

Fluorose de type 3 (avec porosité)

A l’instar des tétracyclines, un surdosage en fluor entre le 4ème mois de grossesse et chez l’enfant jusqu’à 8 ans entraîne une altération du métabolisme des améloblastes (cellules servant à la fabrication de l’émail) qui peut occasionner l’apparition de voiles et tâches blanchâtres ainsi que de colorations brunes.

FACETTE 4

Fluorose de type 3 (avec porosité)

A l’instar des tétracyclines, un surdosage en fluor entre le 4ème mois de grossesse et chez l’enfant jusqu’à 8 ans entraîne une altération du métabolisme des améloblastes (cellules servant à la fabrication de l’émail) qui peut occasionner l’apparition de voiles et tâches blanchâtres ainsi que de colorations brunes.

*Améloblastes : cellules servant à la fabrication de l’émail.

FACETTE 5

Type II : Correction de forme

Type II A : Dents conoïdes

Les dents conoïdes (ou riziformes, en grain de riz) sont des anomalies de forme d’origine génétique qui touchent dans le plus souvent des cas les incisives latérales supérieures.

forme de facette 0

Type II B : Fermeture des espaces interdentaires

La pose de facettes peut être préconisée pour fermer les diastèmes centraux et les triangles noirs gingivaux. Les restaurations directes en composite sont alors envisagées dans un premier temps. Toutefois, il est plus difficile de contrôler la forme, le profil d’émergence et l’adaptation cervicale en méthode directe qu’indirecte.

forme de facette 1

Type II C : Allongement des bords libres courts

Les restaurations directes en composite, étendu sur tout le bord incisif, peuvent présenter rapidement des signes de fatigue mécanique voire des complications allant de l’écaillage jusqu’à la fracture.

La réhabilitation pérenne d’une usure, prenant en compte un changement conséquent de la hauteur et de la forme de la dent, représente un véritable défi technique en méthode directe.

La réalisation de facettes permet d’obtenir un résultat plus satisfaisant avec moins d’aléas. Dans cette indication, l’analyse préalable de la fonction occlusale est indispensable.

Il faut distinguer les contextes cliniques où la composante chimique par acidité exogène (alimentation) ou endogène (reflux gastro-œsophagien, anorexie, boulimie) est à l’origine des pertes de tissus dentaires. Dans ces cas précis, l’approche conservatrice – dont la pose de facette fait partie – est à privilégier. Mais les solutions doivent être déterminées dans le cadre d’une prise en charge globale et médicale. La réflexion doit notamment se porter sur l’ensemble des arcades, et non pas seulement sur le seul aspect esthétique des dents.

forme de facette 2

forme de facette 4

Type III : Anomalies de structure

Dans ces cas, l’approche conservatrice dont la facette fait partie, est une solution à privilégier mais qui doit s’inscrire dans le cadre d’une prise en charge globale et médicale. De plus, la réflexion doit se porter sur l’ensemble des arcades et non pas seulement sur le secteur esthétique.

Type III : Anomalies de structure

anomalie de structure 0

Type III A : Fractures coronaires étendues

 

Une alternative au traitement de racine suivi de la pose d’une couronne prothétique est la réalisation d’une facette.
Lorsque ces traumatismes concernent le jeune patient, une attitude raisonnable consiste à réaliser dans un 1er temps une restauration directe en composite qui sera reprise à la fin de l’adolescence si la demande esthétique est motivée.

Type III B : Perte d’émail étendue par érosion et/ou usure

La réhabilitation du sourire dans ces situations cliniques est complexe. Une alternative aux couronnes périphériques consiste à exploiter l’émail disponible pour réaliser des facettes.

perte d'email

Enfin, ces usures sont souvent associées à de mauvaises habitudes qu’il faut identifier et traiter. C’est le cas fréquemment des abrasions liées à un brossage traumatique ou des érosions par attaque acide liées à une alimentation riche en aliments et/ou boissons acides.

Type III C : Malformations congénitales et acquises de l’émail

Amelogenese imparfaite Elle constitue un groupe d’anomalies du développement de l’émail qui est lié à une mutation du gène codant pour les protéines amélaires ou pour les protéases.

malformations

Chez le jeune enfant, la prise en charge esthétique des dents permanentes doit se faire avec une solution temporaire afin de laisser le temps à la croissance faciale de positionner tous les déterminants esthétiques du visage.
Durant cette période transitoire, les facettes en résine composite peuvent constituer une option thérapeutique très intéressante car peu invasive. Le collage étant modifié dans son protocole, la composition de cet émail pathologique est différente, il faut considérer que le risque de décollement est augmenté chez ces patients, et donc les en informer pour mettre en avant les mesures de prudences évidentes.

Type III D: Porosité de l’émail, tâches sur les dents, plusieurs couleurs sur la même dent

L’hypominéralisation molaire-incisive de l’émail

L’HMI (hypominéralisation) est une anomalie qualitative de l’émail, d’origine systémique, touchant préférentiellement les molaires et les incisives permanentes.
Le nombre de cas augmente et pourrait être causé par divers facteurs environnementaux perturbant la formation de l’émail durant les trois premières années de vie.

 

Au niveau des incisives permanentes, elles se manifestent sous forme

de tâches blanchâtres ou jaunes aux conséquences esthétiques variables selon leur dimension et emplacement. Seules les formes les plus sévères peuvent faire l’objet d’une thérapeutique par facette.

molaires

facette fin

Type IV : Alignement parfait, gagner du temps sur l’orthodontie…

alignement

Le traitement des malpositions dentaires par facettes représente certainement l’indication la plus difficile et la plus controversée ! Elle requiert en particulier une information exhaustive sur les alternatives orthodontiques possibles.

La consultation par l’un de nos spécialistes qualifiés en orthopédie dentofaciale (ODF) doit être systématique afin de respecter le devoir d’information légal du patient.

Toutefois, en cas de refus du traitement d’ortho par le patient et/ou en présence d’autres anomalies (structure, forme, couleur) coexistantes, il est possible de proposer une alternative corrigeant de légères malpositions avec des facettes.

Si ce traitement reste plus invasif, il a pour avantage de corriger des défauts d’alignement mineur plus rapidement qu’un traitement d’ortho.

En seulement deux semaines votre sourire peut être parfaitement aligné, la forme et la couleur seront celles de votre jeunesse…

On parle alors de lifting dentaire.

lifting

La pose de facettes représente une alternative rapide et efficace pour ceux qui désirent retrouver une couleur unie, plus d’éclat et une arcade harmonieuse en seulement 2 rendez-vous.

dent

En résumé, un programme d’orthodontie corrige dans un délai de 6 à 9 mois des sourires aux dents parfaitement saines et lumineuses. Face à un problème de coloration et de volume des dents, les facettes offrent un résultat esthétique immédiat.

Contre-indications 

Les contraintes occlusales et les malocclusions

Une situation dans laquelle une maloclussion est associée à une forte pression occlusale contre-indique le traitement par facette.

Sans être une contre-indication formelle, il en va de même pour un articulé en bout à bout incisif ou inversé qui est susceptible de générer des forces occlusales défavorables.

Le bruxisme est une situation parafonctionnelle dans laquelle l’usure progressive des dents postérieures et antérieures nécessite une prise en charge thérapeutique.

Celle-ci doit être globale car seul le rétablissement d’un calage postérieur correct permet d’envisager la restauration esthétique antérieure.

Le patient s’expose à un risque de décollement ou de fracture (taux d’échec, sept fois supérieur).

Lorsque les contraintes occlusales sont jugées raisonnables ou maîtrisées, il est toutefois impératif de compléter la réhabilitation globale par une gouttière de protection nocturne.